Historique

HISTORIQUE DU CHOEUR MIXTE DE ST. JOSEPH

Fondé le dimanche 1er octobre 1901 par William Montillet, organiste, compositeur et professeur au Conservatoire de Genève, le Chœur Mixte de St. Joseph n’a cessé de révéler aux fidèles et aux visiteurs de la paroisse de St. Joseph la beauté du chant sacré.

Dès les premières années du XXème siècle, le Chœur prit une place importante, tant sur le plan paroissial que sur le plan profane, ceci grâce à la direction magistrale de son fondateur qui en fit l’une des premières chorales de musique religieuse du canton. Le chant grégorien et des œuvres de leur maître faisaient partie du répertoire, ainsi que la musique religieuse de Palestrina, J.-S. Bach, Haydn, Ingegneri, da Vittoria, des chants liturgiques en grec ancien et la Passion selon St. Jean de Schütz. Lors d’un concert de musique ancienne donné en 1912, le « Journal de Genève » écrivait : « … le Chœur de St. Joseph se surpassa par la finesse et la variété de coloris des ses interprétations ». A l’occasion d’une excursion à Sion en 1926, la « Feuille d’Avis » de l’endroit s’exprimait ainsi : « … La fusion des voix, leur souplesse, l’ampleur des divers registres font de cette chorale un bel ensemble vocal. ». En 1939 le Chœur chante la messe « Ecclesia orans » en l’église Notre-Dame de Zurich et recueille les éloges du journal « Neue Zurcher Nachrichten ». William Montillet laissa une œuvre musicale importante et apporta au chant liturgique sa réputation, tant à Genève qu’à l’étranger.

Après le décès de William Montillet en 1940, c’est Richard  Jeandin, son disciple préféré qui a pris la direction et l’orgue jusqu’à Pâques, pour ne garder ensuite que l’orgue. Et c’est sous la houlette d’André-François Marescotti qui enseigne le piano, la pédagogie, l’orchestration et la composition au Conservatoire de Genève, que le Chœur continua à faire briller l’art liturgique et la musique religieuse. En plus des messes dominicales et des célébrations solennelles des grandes fêtes, il poursuivit la tradition des concerts, permettant ainsi au Chœur de conserver le patrimoine reçu de son fondateur.

Dès 1963, Richard-Anthelme Jeandin, adjoint depuis 1958, directeur adjoint du Conservatoire de Musique, reprend la direction. Il adapte le répertoire aux nouvelles directives du Concile Vatican II.  En 1991 la fête de Pâques fut mise en valeur par l’interprétation de la Messe de St-André de A.-F. Marescotti, ancien directeur. Lorsque le Chœur fêta ses 90 ans en janvier 1992, le programme de la messe comprenait la « Messe en do majeur » de W.A. Mozart, l’ »Alléluia » en grégorien, l’ »Ave Maria » de Victoria, l’ »Ave Verum » de Josquin des Prés, et le « Lauda Jérusalem » de Lalande, tandis que le « Te Deum » de Jean Langlais fut joué par l’organiste Gisèle Blanc.

Télécharger le texte sur William Montillet

 

110ème anniversaire

 


 

Programmes

Programme 2017-18

Programme-2016-2017

Programme 2014-2015

Programme 2013-2014

Programme 2012-13

Programme 2011-12